Impôts 2019 : quand et comment faire sa déclaration ?
3 mai 2019
Comment réduire le taux d’endettement quand on est propriétaire ?
14 juin 2019
Afficher tout

Comment réduire ses mensualités de crédit ?

Quand le budget mensuel est plus serré ou que des difficultés financières sont à craindre, il suffit parfois de réduire les mensualités des crédits à rembourser pour retrouver un peu d’air. Et pour diminuer le montant à rembourser, il existe plusieurs solutions. Explications.

Le rachat de crédit, une bonne solution
pour réduire ses mensualités de crédit

Un ou plusieurs crédits à la consommation, un prêt immobilier, un prêt pour l’achat d’une voiture et un paiement en plusieurs fois en cours… Entre achats prévus de longue date et imprévus, le budget peut rapidement s’alourdir avec plusieurs emprunts. La situation n’est pas forcément simple à gérer quand il y a plusieurs dates de prélèvement, des montants et des taux qui varient.

Le premier avantage du rachat de crédit est de simplifier la gestion de son budget, avec une mensualité unique. Mais regrouper ses crédits permet aussi de baisser le montant du remboursement, ou de disposer d’une enveloppe budgétaire supplémentaire.

Faut-il allonger la durée du prêt ?

Pour réduire le montant des mensualités, il existe plusieurs solutions : allonger la durée des prêts, diminuer le coût des assurances et revoir le taux d’emprunt des crédits souscrits. Il n’existe pas de « solution type » : la situation de l’emprunteur est généralement étudiée au plus près pour trouver une formule adaptée. Pour certains, réduire les taux d’emprunt sur des crédits « renouvelables » au taux trop important peut suffire. Pour d’autres, il faut aussi allonger la durée du prêt. Quelques mois supplémentaires peuvent parfois suffire pour remettre sa situation financière au vert !

Combien coûte le rachat de crédit ?

Pour vérifier si le rachat de crédit est intéressant financièrement, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Il faut par exemple calculer le coût en fonction des indemnités de remboursement anticipé, généralement demandé par l’établissement prêteur d’origine. Il faut également tenir compte de l’assurance emprunteur initialement souscrite, ainsi que des frais de dossier. Le calcul est effectué par le conseiller avant que le dossier ne soit finalisé et accepté. Aucun frais de dossier ne doit être avancé avant la finalisation de la demande.